Un 69 avec Nicolas

9 Fév

Un 69 avec Nicolas
Pendant que Nicolas Sarkozy, qui n’est toujours pas candidat, rêve de gouverner par referendum, toute l’opposition se prend à rêver d’un parallèle avec le général de Gaulle en 1969.

Publicités

Bonne année 2012

3 Jan

voeux 2012Passage obligé de tout candidat à la présidentielle, l’exercice des voeux se passe cette année sur Internet et en vidéo.
NB (j’allais dire PS, mais ça risque d’être comptabilisé comme temps de parole pour l’un des postulants): si, comme tous les candidats, vous souhaitez passer un bon 6 mai, n’oubliez pas de voter le 22 avril, pour le premier tour, ou de vous faire représenter si vous êtes en vacances.

S’inscrire sur les listes électorales

16 Déc

S'inscrire sur les listesPour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales.
Si vous n’êtes pas inscrit et que vous remplissez les conditions pour l’être, il est possible désormais de s’inscrire en ligne dans 2000 communes (sur les 36 500 environ que compte la France).
Sinon, c’est en mairie et avec un formulaire CERFA que ça se passe.
Avant le 30 décembre (car le 31 est un samedi) dernier carat.

A Paris, les mairies d’arrondissement sont ouvertes les samedis de 9h à 13h et de 14h à 16h, donc le 24 et le 31 décembre aussi, si vous ne faites pas vos courses de réveillon et que vous ne craignez pas la foule… Vous devez vous inscrire même si vous avez déménagé au sein du même arrondissement depuis le dernier scrutin, à savoir les régionales de 2010, Paris ne votant pas aux cantonales.

Pensez-y.

Candidat à la surprise générale et à la présidence de la République

12 Déc

Villepin candidatDominique de Villepin candidat, c’est une sacrée surprise.
Je dis bien « candidat », et non « candidat à la présidence de la République ».
On a tant glosé sur le fait qu’il avait été Premier ministre, homme d’Etat, au tout premier plan souvent, sans s’être jamais confronté au suffrage universel.
Le voir aujourd’hui se présenter en sauveur de la grandeur de la France, en gardien de notre souveraineté, en rassembleur, avec ambition et majesté, n’est pas vraiment étonnant.
Mais que ce soit face au peuple, dans une élection…
C.C.

Brève de comptoir

30 Nov

Sarkozy bourréS’ils n’ont pas un papier à écrire, des photos à trier, un montage à finir, les journalistes qui suivent la campagne se retrouvent parfois entre eux le soir, au bar d’un hôtel, dans une ville dont ils ignorent presque tout et qu’ils n’ont pas forcément envie d’explorer. C’est le moment, entre deux verres, des anecdotes, des souvenirs et, parfois, des confidences.

Centriste tendance Salomon

28 Nov

Tendance SalomonCrédité d’environ un point à cinq mois du scrutin, Hervé Morin se lance malgré l’avis de cadres du Nouveau Centre dans la course aux présidentielles.
Avec un programme centriste à l’extrême, jugez-en: la mesure phare qu’il préconise est d’abandonner les trente-cinq heures sans revenir aux trente-neuf. Trente-sept heures hebdomadaires donc, payées trente-cinq. Pourquoi trente-sept? Parce que c’est la moyenne de trente-cinq et de trente-neuf. On coupe la poire en deux. Au milieu, donc.
Centriste tendance Salomon.

Castor et Pollux

23 Nov

Journée foutage de gueuleEva Joly qui tape à bras raccourcis sur François Hollande et les socialistes, otages, selon elle, du lobby nucléaire, et c’est son porte-parole Yannick Jadot qui claque violemment la porte, sidéré de la voir frapper un partenaire plutôt que l’adversaire principal.
Le faire, de plus le jour où le dernier train Castor renvoyant des déchets nucléaires retraités à la Hague en Allemagne traverse la France, c’est faire preuve d’un sens certain du calendrier… ou pas.
Résultat: on n’a parlé que de la dispute sur Internet et dans les médias.
Et du train? A peine un mot en fin de journal.

C.C.

« Français, encore un effort si vous voulez être républicains »

13 Nov

Français, encore un effort...Puisque la potion était amère, c’est François Fillon qui a eu l’insigne honneur de prononcer le discours de rigueur —pardon, de la rigueur. Ce sera sans nul doute l’un des points clefs de la campagne à venir, à gauche comme à droite.
Une douzaine d’efforts placés dans le texte, c’est donc le moment de ressortir pour le titre celui de cet incroyable texte du marquis de Sade paru en… 1795.

C.C.

Quand le sirtaki donne la nausée

11 Nov

Les spécialistes des entrechats le savent déjà : les valses sont des danses régulières alors que dans le sirtaki, le rythme s’accélère.

Les Grecs maîtrisent cette pratique à merveille. Normal, c’est une tradition de leur pays. Mais ces derniers mois, ils ont comme perdu pied.

De restrictions budgétaires en suppression d’allocations, de réduction de salaires en coupes à répétition, les Athéniens ont attrapé le  tournis pendant que leurs partenaires européens étaient pris de nausées.

De plan en plan,  l’affection a progressé. Pas à pas.

Point d’ire des Dieux antiques à l’origine du malaise, mais une agitation un peu trop effrénée des chefs bruxellois.

A trop agiter la baguette, le rythme s’est emballé. Emportés par leur élan, les danseurs ont fait valser les maestro. En trois temps et deux mouvements…

Antio Georges Papandréou, Arrivederci Silvio Berlusconi, Adeus José Socrates, Good Bye Gordon-Brown, Bye-Bye Brian Cowen, Adeus José Socrates, Adiós José Luis Zapatero, Viszontlátásra Gordon Bajnai, Hej hej Lars Lokke Rasmussen, Do videnia Robert Fico.

La tournée des adieux n’est peut-être pas finie car une fois le sirtaki parti, il peut passer par là.

Et pour ceux mènent la danse, point de salut !

M.T.

Le programme “hollandais”, en exclusivité

10 Nov

ProgrammeMercredi 9 novembre, dans une brasserie parisienne, un proche de François Hollande a annoncé que le programme du candidat socialiste serait connu en janvier 2012. Déjà, on se doutait qu’il était en cours de réécriture. Donc, à l’UMP, ceux qui disent (en gros) “les socialistes n’ont pas de programme” sont moins loin de la réalité (puisqu’on ne sait encore rien des annonces du candidat) que ceux qui s’essoufflent à démonter un projet «caduc».

La semaine prochaine, on devrait connaître l’organigramme de l’équipe du candidat, ainsi que le siège de campagne.

Pour en savoir plus sur la petite conversation de bistro du 9 novembre,  c’est par ici!

F. A.

Chevènement est candidat

7 Nov

Chevènement candidat Tiens, Jean-Pierre Chevènement annonce à son tour qu’il est candidat à la présidentielle.
Pour une surprise, c’est une surprise, vu qu’il l’avait annoncé en mai, il ne reviendra pas sur ses positions habituelles, plus libérales en général que le Parti socialiste.
Les blogueurs socialistes dans leur ensemble ne lui pardonnent pas sa présence en 2002, qu’ils jugent responsables de la chute de Lionel Jospin. Ils lui font également remarquer que la primaire de gauche est passée et qu’il aurait pu y faire valoir ses valeurs avec moins de dégâts pour les résultats futurs. Les plus méchants disent même qu’il ne s’est jamais vraiment réveillé de son vilain coma de 1998…

C.C.

Dans les pas d’Henri IV

5 Nov

Comme Henri IVInstigateur de la Maison de l’Histoire de France, Nicolas Sarkozy se devait d’enfiler les chaussures de ses grands prédécesseurs. Voilà une promesse de campagne initiée dès le soir de son élection, et qui ne mange pas de pain de poule au pot. Enfin, pas encore.

C.C.

« Le pronostic vital est engagé »

31 Oct

Le pronostic vital de notre industrie est engagé...C’est l’expression à la mode cette année. On en mange à toutes les sauces, accidents, faits divers, chiens écrasés, affaires judiciaires. Un candidat à la présidentielle va bien finir par l’appliquer à l’industrie française.

C.C.

Ce sera François Hollande

21 Oct

Blam!Si je me permets de pomper servilement (si si) un dessin de l’admirable Quino (tiré de Quinopanorama si je me souviens bien), c’est qu’il me semble coller admirablement à la situation (et aussi que j’adore Quino).

C.C.

En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît…

14 Oct

Tout ça parce qu'au bois de Chaville...Ecoutez bien les paroles, les conséquences d’un égarement en mai peuvent se faire sentir longtemps…
Tout ça parce qu’au bois de Chaville y avait du muguet

C.C.

Après le débat

13 Oct

Pif pafPlutôt silencieux depuis deux jours (la faute à BB ?), le Président a dû constater non sans plaisir que les deux candidats restant en lice au second tour de la primaire socialiste s’occupaient surtout à s’écharper l’un l’autre, le ménageant relativement.

C.C.

Faire et défaire

11 Oct

Faire et défaireDès le soir du premier tour et avant le second des primaires socialistes, Arnaud Montebourg peut savourer son effet.
Ses effets plutôt.
Initiateur des primaires étendues à tous, et pas seulement aux encartés, il peut se valoir d’un beau succès avec deux millions et demi de votants au premier tour, et autant d’euros récoltés pour le parti, sans compter une belle visibilité.
Il est aussi, dans ces primaires, le tombeur de Ségolène Royal en arrivant troisième, loin derrière François Hollande et Martine Aubry, mais très loin devant elle.
Il ne prendra sans doute parti ni pour l’un ni pour l’autre des restants au second tour.
Il commence même à distribuer des caramels…
Vous avez dit pif paf ?

C.C.

Des primaires à l’UMP?

7 Oct

Primaires à l'UMPEn ce début d’octobre, tout l’UMP se mord les doigts de ne pas avoir eu avant le PS LA bonne idée: des primaires.
Des primaires qui coûtent, en argent, en affrontements entre partenaires, en idées.
Mais aussi des primaires qui rapportent en visibilité et en audience.
On pouvait supposer qu’à l’UMP il se murmurait ceci: « les primaires du PS seront un échec; ne disons rien. Vous verrez le temps de parole qu’ils dépenseront à se tirer dessus les uns les autres ».
Et l’UMP s’est tue.
Jusqu’à ce que sortent les chiffres des audiences des débats télévisés.
Explosifs. Un vrai de vrai succès, comme France Télévisions, Public Sénat et BFM aimeraient en avoir plus souvent.
Aussitôt, les petites voix de l’UMP se remettent à bruire: « On aurait dû y penser avant ».
Sauf que…
Sauf que les primaires sont depuis 2006 dans les statuts de l’UMP*. On ne les en a pas encore sorties, c’est tout.
Et les lieutenants ont beau jeu maintenant de dire que, aux USA par exemple, lorsqu’un Président sortant se représente, il est habituel qu’il ne soit pas soumis à cette règle; dire qu’on appliquera la règle la prochaine fois, en 2017. Il est trop tard, le Parti socialiste peut jouir de son effet, et l’UMP bien regretter de n’avoir été plus clairvoyant à la fin de l’été.
Et si les primaires avaient eu lieu à l’UMP ce mois-ci, sait-on si c’est bien Nicolas Sarkozy qui aurait été choisi?
—–


* Les primaires y sont bien, dans l’article 49 des statuts de l’UMP qui est ici commenté.

Borloo out

4 Oct


Après Gérard Schivardi (POI), Jean-Louis Borloo jette l’éponge avec fracas au journal télévisé de TF1, sans en avoir avisé ses proches.
Moderne, il s’en explique sur Facebook.

Campagne, première !

13 Sep

godillotsJusqu’aux primaires socialistes, on peut parler de tours de chauffe.
Les états-majors se mettent en place et commencent à se montrer.
Certains candidats en sont même encore à se tâter sur l’air de « j’y vais, ou j’y vais pas? ».
Sans compter ceux qui ne pourront pas.
Il va falloir enfiler les baskets (si possible, en évitant les godillots) et aller se les chercher, les cinq cents signatures.

Image

Bientôt le dégel

25 Jan

dégel